Google Maps

Street View

Afficher des photos en mode Street View

Pour nous permettre de partager avec vous des images Street View dans Google Maps, les ingénieurs Street View travaillent activement en coulisse. Découvrez en quelques mots en quoi consiste le travail des équipes Street View.




Voiture Street View

Collecte d'images

La première étape de notre travail consiste à parcourir et photographier les rues à afficher dans Street View. Lors de la planification des parcours, nous accordons une attention toute particulière au soleil, car celui-ci doit être suffisamment haut pour que les ombres ne viennent pas assombrir les bâtiments. Nous prenons également en compte la météo et les températures, car la neige, le brouillard ou la pluie rendent la circulation plus difficile et peuvent même rendre les images trop floues pour pouvoir être utilisées.

Dans le cas des États-Unis, par exemple, pour profiter d'une lumière et d'une météo optimales, nous commençons par parcourir les États du sud. Nous remontons ensuite vers le nord lorsque le temps s'adoucit. En hiver, nous repartons vers le sud. En Europe, nous commençons par le sud de l'Italie, pour remonter progressivement vers la Suède.

Nous réfléchissons ensuite aux lieux à photographier en premier. Comme Street View est utile à une plus large population dans les grandes métropoles, nous commençons par ces villes. En général, nous photographions d'abord les centres-villes, avant de nous atteler à la périphérie.

Alignement des images avec Google Maps

Pour vous permettre de voir la bonne image au bon endroit dans Street View, nous devons déterminer la position exacte de prise de vue de chaque image. Pour ce faire, nous combinons les informations issues des capteurs installés dans la voiture (dont un GPS) à celles issues de dispositifs de mesure de la vitesse et de la direction.

La plupart du temps, le GPS indique la position exacte de la voiture. Dans les situations où le signal GPS est trop faible (lorsque le véhicule se trouve au pied de très grands bâtiments, par exemple), les données issues des autres capteurs permettent de déterminer les informations de position manquantes. En associant ces différents signaux, nous pouvons reconstruire précisément le trajet de la voiture.

Comme nous savons exactement à quel endroit du trajet et dans quelle direction la photo a été prise, nous pouvons associer chaque image à une position précise, et même ajuster verticalement et horizontalement les images, en fonction des dénivellations.

Assemblage des photos sous forme de panoramas à 360 degrés

Lorsque nous collectons des photos pour Street View, nous voulons ne rien rater ! Aussi, les images prises par deux appareils photo adjacents se chevauchent partiellement. Pour supprimer ce chevauchement et créer une image sans fin à 360 degrés, nous assemblons les images les unes aux autres.

Comme nous connaissons la géométrie des différents appareils utilisés, nous pouvons déterminer les points précis d'assemblage de chaque image, pour créer un panorama cohérent. Nous appliquons ensuite des algorithmes de traitement spécifiques pour atténuer les lignes de démarcation entre chaque image et lisser la transition.

À titre d'exemple, voici les photos d'origine : Huit photos distinctes

Les photos sont ensuite assemblées de façon à créer un panorama continu : Une des photos assemblées, parmi les huit photos distinctes

Cette image semble déformée, car il ne s'agit pour l'instant que d'une représentation aplatie d'une forme sphérique. Pour comprendre ce phénomène, il suffit d'imaginer à quoi ressemblerait un globe terrestre si nous l'aplatissions.

Ces images sont ensuite projetées sur une sphère, de sorte que toutes les formes soient conformes à la réalité dans Street View.

Pour afficher les images correctes, nous devons prendre en compte différents facteurs. Lorsque vous faites glisser Pegman sur la carte, nous calculons le panorama correspondant le plus proche et nous présentons la partie de l'image adaptée à la fenêtre de votre navigateur. Si vous déplacez l'angle de vue, les autres sections de ce panorama à 360 degrés sont chargées.

Lorsque vous parcourez une rue, nous devons identifier l'image à afficher à chaque déplacement. Pour ce faire, notre système s'appuie sur les informations collectées par le véhicule, notamment sur les signaux issus de trois capteurs laser. La vitesse de réflexion des faisceaux laser permet de calculer la distance entre l'appareil photo et chaque bâtiment ou objet. Nous pouvons ainsi créer des modèles 3D. Lorsque vous déplacez le pointeur de la souris vers une zone éloignée, ce modèle 3D détermine le meilleur panorama à afficher pour ce lieu.

Nous utilisons les mêmes données dans Google Earth : les images Street View sont projetées sur les modèles 3D pour offrir un niveau d'immersion optimal.

Modèle tridimensionnel

Floutage des images

Nous exploitons également une technologie sophistiquée de floutage des visages et des plaques d'immatriculation, pour faire en sorte que les passants et les véhicules figurant sur les photos ne puissent pas être identifiés. Pour plus d'informations sur le floutage des images, consultez la rubrique Confidentialité de ce site.